Jour 3 ça se précise ou c’est le bordel

Coucou les lecteurs courageux !

Comme j’avais prévenu, personne ne sera étonné de mon absence d’hier.

Téléphone coupé, ça fait du bien. J’ai économisé mes batterie jusqu’à ce matin. Q’u’importe les conséquences… et c’est là tout le sujet de ma demande de stage.

Je m’explique : La deuxième journée de stage est consacrée à nettoyer sur un certain niveau (l’énergie notamment) les blessures profondes. Abandon, humiliation, soumission, impuissance, désamour, non dit, inadéquation, rejet, non reconnaissance …

Cette partie, je l’ai vécu bien différemment des autres fois. En effet, le nettoyage a été bien plus léger que je ne l’avais anticipé. L’anecdote de ce jour numéro 2 : avant de partir j’ai retrouvé dans  mes affaires une carte de jeu : le joker. Et bien, j’ai compris qu’hier j’avais eu droit à mon joker; vivre dans la douceur un nettoyage de mes blessures. Ce fut doux et confortable .

La deuxième partie est une proposition d’exercice pour renaitre à soi. Là encore mon joker m’a servi afin de simplement déposer une chose en trop à l’intérieur de moi et récupérer ce qui m’a été volé ces dernières années.

Voilà 4 ans que je me sens vidée, siphonnée même… J’ai donné mon temps, mon énergie, ma passion, mon enthousiasme, ma clairvoyance, mon amour,  mon argent, ma joie, ma spontanéité, ma beauté… liste non exhaustive. Je me suis sentie et je me sens encore volée de cela même si je sais que je suis responsable ( et non coupable) d’avoir laisser partir tout cela.

Pourquoi j’ai fait cela ? Et oui, toi derrière ton écran qui me lis ? tu en penses quoi ?

-« elle est pas d’équerre la thérapeute »

-« faire autant de thérapie pour en arriver là »

-« comment faire confiance à une praticienne qui n’est même pas capable de se guérir »

Réponse :

« Ohhhhh ! lecteur qui juge ! Je suis pas thérapeute, je suis qui je suis ! Et surtout un être humain qui chemine et continuera à cheminer. Et n’oublie pas que ce qui te dérange chez moi existe probablement chez toi. »

Ok, là, c’est un peu violent comme message que je t’adresse mais c’est important de voir les multiples facettes et de sortir du JUGE/MENT afin de voir plus clair.

Alors voilà, je me retrouve avec une demande à faire au groupe que je verbalise. Hier, je me suis lancée dans une demande d’aide au groupe afin de ne plus PAYER l’amour et la reconnaissance de l’autre. J’ai fait ces liens avec ce que je vis depuis 4 ans. Je me suis vidée de pleins de belles choses que j’avais acquis au fil de mon chemin de développement personnel pour payer en échange de l’amour. L’amour de ma maman; de mon conjoint, de mon papa, de mes consultants. Et j’ai reçu, mais un peu… des miettes en fait pour nourrir ma croyance limitante.

CROYANCE LIMITANTE : allez je te fais un cadeau si tu as eu le courage de lire tout cela. Une petite composition que j’ai créé uniquement pour mes consultants mais que je te laisse découvrir. C’est un cadeau pas un tribu pour avoir ta reconnaissance …

Clique ici

Et je te laisse sur cela, car il est bientôt l’heure de commencer cette troisième journée importante . Mais je reviendrai avec un récit de cette journée en espérant être moins décousue dans mon explication.

Becs de Suisse

Coeur-dialement®

Sandra

Ps : je lâche direct l’article sans me relire alors ai pitié de moins sur l’orthographe 😅 et la mise en page

 

Laisser un commentaire